transfert


transfert

transfert [ trɑ̃sfɛr ] n. m.
• 1724; lat. transfert « il transfère », de transferre transférer
Action de transférer.
1Déplacement d'une personne à une autre. Dr. Acte par lequel une personne transmet un droit à une autre. Transfert de propriété. aliénation, cession, translation, transmission. Transfert dit translatif de propriété. Transfert des valeurs mobilières (av. 1984).Législ. fin. Substitution du nom du nouveau contribuable sur le rôle des contributions directes à la suite d'un changement de propriété. Transfert de l'impôt. répercussion.
Écon. Répartition à but social ou économique, sous forme de versements en espèces ou en nature, sans contrepartie apparente et directe. redistribution. Les allocations, prestations et subventions accordées par l'État sont les principales formes de transfert.
2(1874) Déplacement d'un lieu à un autre. translation, transport. Le transfert des cendres de Napoléon. Transfert de capitaux d'un pays à un autre. Transfert de fonds. virement. Transfert de technologie. Le transfert d'un footballeur (d'un club à un autre). Transfert d'une entreprise en province. délocalisation. Transfert de populations : déplacement massif et forcé ( transplantation) . — Transfert d'embryon, d'une éprouvette à l'utérus après fécondation in vitro. ⇒ fivète.
Mécan. Passage automatique (de chacune des pièces en cours de fabrication) d'un poste de travail au suivant. Machine à transfert, ou machine-transfert : machine-outil à postes multiples, dans laquelle les pièces à usiner se déplacent automatiquement après usinage d'un poste de travail au suivant.
Décalcomanie, motif reporté sur un vêtement.
Inform. Déplacement (d'une information) d'un organe à un autre en vue de son traitement. Transfert de données. téléchargement. Fonction de transfert d'un système : correspondance mathématique entre le signal de sortie et le signal d'entrée définissant l'opération qu'effectue ce système.
Biochim. A. R. N. de transfert : A. R. N. de faible poids moléculaire, qui apporte, au cours du processus de traduction (3o), l'acide aminé correspondant à chaque codon qu'il identifie sur l'A. R. N. messager.
3(1879; trad. angl. transference of feeling [1892]) Psychol. Phénomène par lequel un état affectif éprouvé pour un objet est étendu à un objet différent, normalement en vertu d'une association. Transfert des sentiments. aussi identification, projection. (1910; trad. all. Übertragung) Psychan. Acte par lequel un sujet, au cours de la cure, reporte sur le psychanalyste soit une affection (transfert positif), soit une hostilité (transfert négatif) qu'il éprouvait primitivement, surtout dans l'enfance, pour une autre personne (père, mère, etc.). Transfert et contre-transfert.
Psychotechn. « Phénomène par lequel les progrès obtenus au cours de l'apprentissage d'une certaine forme d'activité entraînent une amélioration dans l'exercice d'une activité différente, plus ou moins voisine » (H. Piéron).
4(XXe) Fig. Passage d'un ordre de choses à un autre.

transfert nom masculin Action de transférer, de déplacer quelque chose ou quelqu'un : Transfert de marchandises. Fonctionnaire qui demande son transfert. Bourse Mode de transmission des titres nominatifs. Droit Acte par lequel une personne acquiert un droit d'une autre qui le lui transmet (transfert de propriété par exemple). Substitution du nom d'un nouveau contribuable sur le rôle des contributions directes, à la suite d'un changement de propriété. Informatique Déplacement d'une information entre deux emplacements physiques de mémorisation. Photographie Ensemble des procédés photographiques consistant à mettre en contact un support comportant une couche sensible, dans laquelle a été formée une image, avec un support récepteur, afin d'obtenir sur ce dernier un phototype par report mécanique, thermique ou chimique des substances formant l'image. Psychologie Phénomène par lequel une activité intellectuelle ou manuelle modifie une autre activité qui la suit, soit en la rendant plus facile (transfert positif), soit en la troublant (transfert négatif). Psychanalyse Processus selon lequel le patient réactualise ses conflits infantiles en projetant sur le thérapeute l'image de ses parents et les sentiments (désirs, expériences pénibles, découverte de la sexualité, etc.) qu'il a éprouvés envers eux. Sports Changement de club d'un joueur professionnel. ● transfert (difficultés) nom masculin Emploi Ces trois mots ont le sens général de « déplacement de qqn ou de qqch d'un lieu à un autre ». Mais, alors que transfert (terme de finance au XIXe s.) est employé aujourd'hui dans un grand nombre de cas comme substantif correspondant au verbe transférer, translation relève surtout des vocabulaires spécialisés (principalement scientifique et technique) et transfèrement ne se dit plus que de l'action de transférer un prévenu ou un détenu. ● transfert (expressions) nom masculin Fonction de transfert, rapport complexe d'une grandeur sinusoïdale à la sortie d'un biporte à la grandeur sinusoïdale qui lui correspond à l'entrée. Transfert en douane, déclaration, faite par le propriétaire d'une marchandise, généralement en entrepôt de douane, de sa cession à une autre personne, qui se substitue à lui pour le paiement des droits. Transfert d'entreprise, modification dans la situation juridique de l'entreprise (vente, fusion, etc.), qui laisse subsister tous les contrats de travail entre le nouvel employeur et le personnel de l'entreprise. Transfert de technologie, opération consistant, pour les pays développés, à exporter technique et savoir dans les pays en voie d'industrialisation. Dépenses de transfert, dépenses traduisant l'intervention de l'État, dans un but économique ou social (par le biais de subventions, de crédits d'assistance ou de solidarité, de participations au financement des régimes sociaux, etc.). Transfert d'appel, service permettant de renvoyer les appels téléphoniques parvenant à un poste d'abonné sur un autre poste. ● transfert (homonymes) nom masculin transfère forme conjuguée du verbe transférer transfèrent forme conjuguée du verbe transférer transfères forme conjuguée du verbe transférertransfert (synonymes) nom masculin Cybernétique. Fonction de transfert
Synonymes :

transfert
n. m.
d1./d Action de transférer d'un lieu dans un autre.
Transfert de populations: déplacement massif et forcé de populations d'une région dans une autre.
Transfert de technologie.
|| INFORM Transport d'une information d'une zone de mémoire dans une autre.
|| TECH Machine-transfert: machine-outil qui comprend plusieurs postes de travail entre lesquels la pièce à usiner se déplace automatiquement.
d2./d DR Acte par lequel on transfère à qqn (un droit, une propriété).
Substitution de nom, résultant d'un tel acte, sur un registre public.
|| ECON Redistribution des revenus par laquelle une partie des revenus primaires des uns est affectée aux autres sous forme de revenus secondaires (par le mécanisme du budget de l'état, de la Sécurité sociale, etc.).
d3./d Action de transférer un état affectif (d'un objet à un autre).
|| PSYCHAN Processus par lequel un sujet reporte sur une personne (en partic. sur l'analyste au cours de la cure) des désirs inconscients éprouvés durant l'enfance vis-à-vis d'une figure parentale (père, mère, substitut).
|| PSYCHO Cas où une habitude ancienne facilite l'acquisition d'une nouvelle habitude.

⇒TRANSFERT, subst. masc.
A. — [Corresp. à transférer A]
1. Déplacement, transport (de personnes ou de choses) d'un lieu à un autre selon des modalités précises. Synon. moins usuel transfèrement (personnes). Transfert des cendres, des prisonniers. Reçue chanoinesse au chapitre de l'Argentière, elle devait passer dans celui de Remiremont (...) Lucile, en attendant son transfert, restait à Combourg (A. FRANCE, Génie lat., 1909, p. 272).
Transfert de population(s). Déplacement, le plus souvent massif et forcé, de populations d'une région à une autre, d'un pays à un autre lors d'un conflit ou d'une catastrophe naturelle. Synon. migration. L'énorme transfert de population (surtout pendant la guerre) de la Russie d'Europe vers la Russie d'Asie (LESOURD, GÉRARD, Hist. écon., 1966, p. 495).
SPORTS. Mutation d'un joueur professionnel d'un club ou d'un groupe dans un autre. Les transferts de coureurs entre les différents groupes sportifs ne sont autorisés qu'entre le 1er octobre et le 31 octobre de chaque année (SUDRES Cycl. 1984).
2. Spécialement
a) BANQUE. Opération consistant à faire passer des valeurs monétaires d'un compte à un autre ou d'un pays à un autre. Synon. virement. Transfert de fonds, de capitaux. Au lendemain de la guerre de 1939 et jusqu'en 1950, la plupart des pays étaient soumis à un contrôle des changes extrêmement strict et les transferts monétaires se faisaient dans le cadre d'un bilatéralisme extrêmement étroit (LESOURD, GÉRARD, Hist. écon., 1966, p. 588).
b) INDUSTR. GRAPH. Synon. de décalcomanie. Le procédé du transfert permet de fixer, sur un support, des lettres, des chiffres, des figures, des trames ou des traitsc'est-à-dire des signesà partir d'imprimés adhésifs (BÉG. Dessin 1978).
c) ÉCON. INTERNAT. Transfert (de technologie). ,,Transmission d'un pays à un autre, moins développé dans un ou plusieurs secteurs de son économie, de son industrie et de son organisation socioculturelle, de savoir-faire, de recettes pour maîtriser le développement technique dans les secteurs considérés`` (GUNN-MURCIA Secours 1984).
d) INFORMAT. Déplacement de données d'un organe ou d'un emplacement à un autre en vue de son traitement. La facilité avec laquelle il est possible de modifier les marques sur les supports magnétiques rend possible le transfert de blocs d'information d'une série de positions à une autre série de positions de la mémoire (JOLLEY, Trait. inform., 1968, p. 205).
e) TECHNOL. Passage automatique de chacune des pièces à usiner d'un poste de travail au suivant. Machine-transfert. V. machine I A 1 b.
3. Au fig. Passage d'un ordre à un autre. En transférant l'inquiétude de ce livre [Paludes] du plan moral dans le plan social, je crois que je n'aurais fait que le rétrécir. Mais il est aisé d'opérer en imagination ce transfert (GIDE, Journal, 1935, p. 1224).
B. — [Corresp. à transférer B]
1. DR., COMM. Acte par lequel on transmet un droit d'une personne à une autre. Synon. cession, transmission. Transfert d'actions, de créances, de titres, de valeurs mobilières. Le transfert de propriété consécutif à la vente des biens nationaux (L. FEBVRE, H. Pirenne, [1920] ds Combats, 1953, p. 365).
2. FIN. PUBL. Changement d'affectation de ressources. Revenus de transfert. Revenus prélevés sur des individus économiquement productifs pour être redistribués, selon certaines normes, à des personnes ou à des groupements ne fournissant aucune contrepartie productive. L'importance relative des revenus de transfert (pensions et retraites, assurance sociale, etc.) augmente sans cesse (Univers écon. et soc., 1960, p. 48-15).
3. LÉGISL. FINANCIÈRE. ,,Substitution du nom du nouveau contribuable sur le rôle des contributions directes, à la suite d'un changement de propriété`` (CAP. 1936). Transfert de l'impôt.
4. DR. INTERNAT. Transfert de souveraineté. Substitution d'une souveraineté à une autre. Quant au transfert de souveraineté dont bénéficiait la nation [française], (...) il ne modifiait point ses rapports avec l'étranger (CHAZELLE, Diplom., 1962, p. 24).
C. — [Corresp. à transférer C]
1. PSYCHOL. Phénomène par lequel un sentiment éprouvé pour un objet est étendu, par association, à un autre objet. Synon. identification. Transfert sur des personnages-vedettes haussés à la dimension mythique, structures de relations humaines fondées sur la soumission [dans la presse dite du cœur] (J. RIGAUD, La Cult. pour vivre, 1975, p. 41). Faire un transfert. Surtout, ajouta-t-il, en lui jetant un regard aigu, ne va pas faire un transfert sur moi (SARTRE, Mort ds âme, 1949, p. 13).
2. PSYCHANAL. ,,Mécanisme par lequel un sujet, au cours de la cure, reporte sur le psychanalyste les sentiments d'affection ou d'hostilité qu'il éprouvait primitivement, surtout dans l'enfance, pour ses parents ou ses proches`` (MAN.-MAN. Méd. 1980). Transfert négatif, positif (MAN.-MAN. Méd. 1980).
3. PSYCHOL., PÉDAG. Transfert (d'apprentissage). ,,Effet facilitateur ou inhibiteur d'une activité initiale sur une activité d'acquisition subséquente: le transfert est dit positif, si l'acquisition est facilitée par l'activité préalable (...); il est dit négatif, dans le cas inverse`` (THINÈS-LEMP. 1975).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. A. 1. 1715 « acte par lequel on fait passer un droit d'une personne à une autre » (LAW, Prem. mem. s. les banques, p. 556 ds BRUNOT t. 6, 1, 1, p. 162); 1839 « mode de transmission des titres nominatifs » (Comm. t. 2); 1872 « substitution sur un registre du nom d'une personne à celui d'une autre » (LITTRÉ); 2. a) 1874 « déplacement de personnes d'un lieu à un autre » (Vicomte D'HAUSSONVILLE, J.O., 21 août, p. 6037, 3e col. ds LITTRÉ Suppl. 1877); 1929-34 transfert de capitaux (d'un pays dans un autre) (P. REBOUD, Précis d'économie politique, t. II, p. 229 ds ROB. 1985); 1952 transfert de fonds (L'Humanité, 19 janv., p. 6, col. 5); b) 1936 « passage négocié d'un joueur professionnel d'un club dans un autre » (Petit Lexique ds PETIOT 1982); 3. 1949 technol. « passage automatique de chacune des pièces en cours de fabrication d'un poste de travail au suivant » (Nouv. Lar. univ.); 4. 1968 informat. (JOLLEY, loc. cit.). B. 1. 1879 physiol. « passage d'un côté à l'autre du corps de certains troubles nerveux » (Journ. de méd. et de chir. pratiques, L, p. 22 ds QUEM. DDL t. 8); 1896 psychol. « phénomène par lequel un état affectif éprouvé pour un objet est étendu à un sujet différent en vertu d'une association » (Th. RIBOT, Psychol. des sent., 1re part., chap. XII, § 1 ds LAPL.-PONT. 1965; pour traduire l'expr. angl. transference of feeling, J. Sully, 1892); 2. 1905 psychanal. « acte par lequel un sujet reporte sur le psychanalyste soit une affection, soit une hostilité qu'il éprouvait, surtout dans l'enfance pour une autre personne» (E. CLAPARÈDE, in Arch. de psychol., V, p. 181 ds QUEM. DDL t. 21, pour traduire l'all. Verschiebung); 1914 transfert affectif, transfert positif, transfert négatif (E. RÉGIS et A. HESNARD, La psychoanalyse des névroses et des psychoses, p. 282, 283, 251 ds QUEM. DDL t. 21, pour traduire le mot all. de Freud: Uebertragung); 3. 1951 psychotechn. « phénomène par lequel une activité intellectuelle ou manuelle modifie une autre activité qui lui est consécutive dans le temps » (PIÉRON). Mot lat. transfert « il transfère », 3e pers. du sing. de l'ind. prés. de transferre (v. transférer). Fréq. abs. littér.:166. Bbg. ANDERER 1981, t. 2, pp. 442-443. — BÄCKER 1975, pp. 301-302. — CHOUL (J.-Cl.). La Méth. du discours. Meta. 1979, t. 24, p. 340. — DAUZAT (A.). Notes étymol. Fr. mod. 1949, t. 17, pp. 161-164. — QUEM. DDL t. 21, 29.

transfert [tʀɑ̃sfɛʀ] n. m.
ÉTYM. 1724; lat. transfert « il transfère », mot qui apparaissait sur les registres commerciaux, de transferre. → Transférer.
Action de transférer.
———
I
1 Déplacement d'une personne à une autre. Dr. comm. Acte par lequel une personne transmet un droit à une autre. || Transfert de propriété. Aliénation, translation, transmission. || Transfert dit translatif de propriété, par oppos. au simple transfert de garantie, assurant la mise en gage du titre. || Transfert des valeurs mobilières, effectué, quand il s'agit de la propriété de titres nominatifs, par inscription du nouveau propriétaire sur les livres de la société. || Transfert d'ordre : transfert provisoire au nom de l'agent de change, du courtier (effectué dans certains cas avant le transfert réel). Bourse (opération de). || Transfert d'effets publics, soumis à un régime spécial.Législ. fin. Substitution du nom du nouveau contribuable sur le rôle des contributions directes à la suite d'un changement de propriété. || Transfert de l'impôt. Répercussion.(Dr. internat.). || Transfert de souveraineté.Écon. « Changement d'affectation de ressources » (Romeuf), qu'on entende par là, lato sensu, « des cessions de biens ou de créances et des prestationss de services sans contrepartie directe » (Rapport sur les Comptes de la Nation, 1955), ou, stricto sensu, des « revenus enlevés à certains individus pour être distribués à des personnes et des groupements jugés plus dignes d'intérêt mais ne fournissant directement aucun service ou produit en contrepartie » (Romeuf). || Le budget de l'État, la Sécurité sociale et les Allocations familiales sont les principales sources de transfert.
2 (1874). Cour. Déplacement d'un lieu à un autre. Translation, transport. || Le transfert des cendres de Napoléon. (REM. On a dit à l'époque translation). — Transfert de capitaux d'un pays à un autre (→ Devise, cit. 5). || Transfert de populations : déplacement massif et forcé de populations d'un pays à un autre (pendant et après les guerres mondiales, etc.). Migration. → 1. Exode, cit. 4.
3 Techn. Passage automatique de chacune des pièces en cours de fabrication d'un poste de travail au suivant. || Machine à transfert, ou machine-transfert : machine-outil à postes multiples, dans laquelle les pièces à usiner, qui demeurent fixes pendant l'usinage, se déplacent ensuite automatiquement d'un poste de travail au suivant pour les opérations intermédiaires.
4 (XXe). Fig. Passage d'un ordre de choses à un autre.Inform. Déplacement (d'une information) d'un organe ou d'un emplacement à un autre en vue de son traitement. || Fonction de transfert d'un système : correspondance mathématique entre le signal de sortie et le signal d'ordre définissant l'opération qu'effectue ce système.
———
II Psychol.
1 (1879, in Année sc. et industr. 1880, p. 356, 377 en psychophysiologie; puis 1896, Ribot pour traduire l'expr. angl. transference of feeling, James Sully, 1892). Phénomène par lequel un état affectif éprouvé pour un objet est étendu à un objet différent, normalement en vertu d'une association. || Transfert des sentiments. || Transfert du châtiment sur le partenaire, dans le sadisme (cit. 3). aussi Identification, projection.
1 Ce choix, si rigoureux qu'il ne retient que l'Unique, fait, dit-on, la différence du transfert analytique et du transfert amoureux; l'un est universel, l'autre est spécifique. Il a fallu beaucoup de hasards, beaucoup de coïncidences surprenantes (et peut-être beaucoup de recherches), pour que je trouve l'Image qui, entre mille, convient à mon désir.
R. Barthes, Fragments d'un discours amoureux, p. 27.
2 Psychan. (1914, pour traduire le mot all. de Freud, Übertragung; 1905, Claparède, pour traduire Verschiebung). Acte par lequel un sujet, au cours de la cure, reporte sur le psychanalyste soit une affection (transfert positif), soit une hostilité (transfert négatif) qu'il éprouvait primitivement, surtout dans l'enfance, pour une autre personne (père, mère, etc.). || Transfert et contre-transfert. || Du transfert. Transférentiel.
2 Bérenger — Ça doit être un acte manqué. Il avait des complexes. Il aurait dû se faire psychanalyser.
Durard — Même si c'est un transfert, cela peut être révélateur. Chacun trouve la sublimation qu'il peut.
Ionesco, Rhinocéros, III, Folio, p. 191.
3 La méthode cathartique de Breuer (…) exigeait l'emploi de l'hypnose (…) L'état d'hypnose paraissait bien dissimuler certains phénomènes dont Freud commençait de soupçonner l'importance déterminante, ainsi ce qu'il appela le « transfert », ensemble d'émois violents, contradictoires et ambigus, que le patient avait éprouvé jadis à l'égard de ses parents et qu'il reportait maintenant inconsciemment sur la personne de son médecin.
Marthe Robert, la Révolution psychanalytique, t. I, p. 119.
3 Psychotechnique. Phénomène par lequel « les progrès obtenus au cours de l'apprentissage d'une certaine forme d'activité entraînent une amélioration dans l'exercice d'une activité différente plus ou moins voisine » (Piéron).
DÉR. et COMP. Transférentiel. Contre-transfert.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • transfert — / transfert/ s.m. [dal fr. transfert, propr. trasporto , ingl. transfer ]. 1. (psicol.) [in psicopedagogia, trasferimento di un progresso ottenuto in un certo campo dell apprendimento a un altro affine] ▶◀ transfer. 2. (psicanal.) [trasposizione… …   Enciclopedia Italiana

  • Transfert — (lat.), s. Metallotherapie. Im Börsenwesen (engl. transfer) die Übertragung des Eigentums an Renten oder Stocks (Consols) auf einen Dritten unter bestimmten Formen, in Paris in das Livre des mutations, in London in das Transfer book …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Transfert — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Transfert », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) En physique, un transfert (ou phénomène de… …   Wikipédia en Français

  • TRANSFERT — s. m. T. de Finance et de Commerce. Acte par lequel on déclare transporter à un autre la propriété d une rente sur l État, d une action de la Banque, etc., ou d une marchandise en entrepôt. Le transfert des rentes se fait sur les registres du… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TRANSFERT — n. m. Action de transférer. Le transfert du corps d’un mort. Il se dit spécialement en termes de Finance et de Commerce et désigne l’Acte par lequel on déclare transporter à un autre la propriété d’une rente sur l’état, d’une valeur, d’une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • transfert — (tran sfêr ; le t ne se prononce jamais) s. m. 1°   Terme de finance et de commerce. Acte par lequel on déclare transporter à un autre la propriété d une rente sur l État, d une action, d une marchandise en entrepôt. 2°   Transfert payement,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • transfert — tràn·sfert s.m.inv. 1a. TS psic. processo per cui un desiderio o un conflitto inconscio viene trasferito su una persona diversa da quella cui è originariamente legato | in psicoanalisi, la proiezione sull analista delle pulsioni positive o… …   Dizionario italiano

  • transfert — perdavimas statusas T sritis Gynyba apibrėžtis NATO standartizacijoje – procesas, kai atsakingoji institucija užsako standartus rengiančioms organizacijoms parengti NATO standartus. atitikmenys: angl. transfer process pranc. transfert šaltinis… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • transfert — perkėlimas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. handling; reallocation; relocation; transfer; transport vok. Übertragung, f; Handhabung, f; Transport, f; Verschiebung, f rus. перемещение, n; перенос, m; транспортировка, f pranc.… …   Automatikos terminų žodynas

  • transfert — persiuntimas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. transfer vok. Transfer, m rus. пересылка, f pranc. transfert, m …   Automatikos terminų žodynas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.